Master Meef

Master Meef ( Master Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation)

« Des écoles professionnelles pour apprendre progressivement et par l’alternance le métier d’enseignant : voilà la définition des instituts nationaux supérieurs du professorat et de l’éducation (Inspé). 32 Inspé forment aux métiers du professorat, de l’éducation et de la formation. Ils proposent aux étudiants un parcours en quatre semestres, permettant la validation d’un diplôme national de master : le master métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF). Les concours de recrutement sont organisés en fin de première année de master. La formation en alternance en deuxième année de master est rémunérée, après réussite au concours. »
https://www.devenirenseignant.gouv.fr/pid33962/les-inspe-pour-former-les-futurs-enseignants.html

Se repérer dans les concours

Où préparer un master MEEF parcours arts appliqués ?
INSPE de l’académie d’Aix-Marseille
Aix-Marseille Université – Campus Étoile
52 Av. Escadrille Normandie Niémen,
Marseille, 13013
Contact : eric.tortochot@univ-amu.fr ou emeline.roy@univ-amu.fr

————————-
INSPE de l’académie de Montpellier
Site de Nîmes
rue du docteur George Salan
30021 Nîmes

Contacts :
M1: brigitte.auziol@unimes.fr
M2 : jerome.dupont@unimes.fr
www.unimes.fr
———————
INSPE de l’académie de Strasbourg
Site de la Meinau
141 avenue de Colmar
BP 40102, 67024 Strasbourg Cedex

Contact : pierre.joly@espe.unistra.fr
inspe.unistra.fr
————————
INSPE de l’académie de Toulouse
56, avenue de l’URSS
BP 64006
31078 Toulouse cedex 4

Contact : sandrine.durand@univ-tlse2.fr
inspe.univ-toulouse.fr
————————-
INSPE de l’académie de Versailles
Site Antony-Jouhaux
26 avenue Léon Jouhaux
92160 Antony

Contact : armelle.le-cun@cyu.fr
inspe.versailles.fr

Informations inscriptions
1. Inspé Nîmes
https://www.unimes.fr/fr/formations/catalogue/master-lmd-XB/arts-lettres-langues-ALL/master-metiers-de-l-enseignement-de-l-education-et-de-la-formation-specialite-metiers-de-l-enseignement-en-lycee-professionnel-parcours-arts-appliques-hnd02647.html,
pourront être déposées à partir du 11 mai 2020 : https://www.unimes.fr/fr/formations/inscriptions/demande-d-inscription-en-master.html
Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez contacter les responsables de la formation : brigitte.auziol@unimes.fr et jerome.dupont@unimes.fr


2. Inspé de Toulouse
Le dépôt de candidature se fait de manière numérique :
https://inspe.univ-toulouse.fr/accueil/navigation/scolarite/candidatures-et-inscriptions/candidature-en-master-meef-482585.kjsp

Master MEEF parcours Professeur de Collège, Lycée, Lycée Technique et Professionnel (mention Second Degré)
Les commissions ont lieu en juin ou en Août selon la date de votre candidature.
Si votre candidature est déposée :
* entre le 1er avril et le 1er juin, votre dossier sera traité dès la 1ère commission entre le 15 et le 24 juin 2020
* entre le 2 juin et le 20 août, votre dossier sera traité lors de la 2ème commission entre le 26 et 27 août 2020

Lien pour le dépôt de candidature en ligne : https://ecandidat-inspe.univ-tlse2.fr/?ID_FICHE=292095&INLINE=FALSE#!accueilView


3. Inspé Strasbourg
Informations relatives aux contenus d’enseignement, procédures d’admission etc… https://inspe.unistra.fr/formation/masters/master-meef-2d-degre/enseigner-le-design-et-les-arts-appliques-capet-caplp/#data-rof-tab-presentation

Les candidatures sont possibles jusqu’au 11 mai 2020, elles sont à déposer à l’adresse suivante: https://ecandidat.unistra.fr


4. Inspé Versailles
Informations relatives aux contenus d’enseignement, procédures d’admission etc… http://www.inspe-versailles.fr/Arts-appliques

Les candidatures sont possibles du 6 avril au 6 juillet et du 19 août au 21 septembre 2020 https://ecandidat.u-cergy.fr/#!accueilView

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez contacter la responsable de la formation : armelle.le-cun@cyu.fr

Diplôme de Technicien des Métiers du Spectacle (DTMS)

Diplôme de Technicien des Métiers du Spectacle (DTMS)

La formation prépare en deux ans des techniciens chargés, selon l’option choisie, de la gestion et de l’entretien des costumes ou de la mise au point et de la réalisation des décors de spectacles, sous la direction d’un décorateur ou d’un metteur en scène. L’habilleuse exécute les modifications et adaptations des costumes, elle procède en loge, à l’habillage des artistes. Le machiniste constructeur exécute les plans et les maquettes et participe à la réalisation des décors, il procède sur le plateau, à la mise en place, au montage, à l’assemblage et aux mouvements des décors.

La formation allie le développement de la sensibilité artistique, la connaissance du monde du spectacle et le sens de l’organisation. L’exercice du métier exige par ailleurs, un goût du travail en équipe, un sens relationnel et une grande mobilité géographique.

Conditions d’admission :
La formation est accessible en seconde aux élèves issus de la classe de troisième ou en première aux titulaires d’un diplôme professionnel de niveau V dans le domaine de l’habillement, pour l’option techniques de l’habillage, ou dans le domaine du bois ou du métal, pour l’option machiniste constructeur.
Débouchés professionnels et poursuite d’études :
Le diplôme permet d’entrer dans la vie active au sein de structures du monde du spectacle (spectacle vivant, cinéma ou télévision) ou de poursuivre des études supérieures en DMA costumier réalisateur.
Où suivre ces formations ?

Mention Complémentaire des métiers d'art

Mention Complémentaire des métiers d’art

La mention complémentaire est un diplôme national qui vise à donner à son titulaire une qualification spécialisée. L’accès à la formation est accessible à des candidats déjà titulaires d’un premier diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique et, éventuellement, général.

La mention complémentaire peut être préparée :
– par la voie scolaire, dans les lycées professionnels publics ou privés, où la formation d’une durée de 400 heures minimum, se caractérise par une forte alternance avec le milieu professionnel ;
– par la voie de l’apprentissage, dans les centres de formation d’apprentis (CFA) publics ou privés ou dans les sections d’apprentissage (SA) des lycées ;
– par la formation professionnelle continue destinée à des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle.

Toute personne ayant travaillé pendant 3 ans dans un secteur professionnel en rapport avec la finalité du diplôme peut se présenter à l’examen sans condition de formation.
En outre, toute personne ayant exercé une activité bénévole ou salariée pendant au moins 3 ans dans le champ du diplôme peut demander à faire valider les acquis de son expérience (article L. 335-5 du code de l’éducation).

Où suivre ces formations ?
Textes réglementaires
Articles D337-139 à D337-160 du Code de l’éducation, relatifs aux dispositions réglementaires de la mention complémentaire

Brevet professionnel

Brevet professionnel

Le brevet professionnel est un diplôme national qui atteste l’acquisition d’une haute qualification dans l’exercice d’une activité professionnelle définie. La caractéristique principale du brevet professionnel est d’être un diplôme de promotion sociale obtenu tout en travaillant ou par apprentissage dans le prolongement de la préparation d’un diplôme de niveau V dans la spécialité.

Le brevet professionnel peut être préparé :
– par la voie de l’apprentissage dans des centres de formation d’apprentis (CFA) publics ou privés ou des sections d’apprentissage (SA) des lycées, par des jeunes titulaires d’un diplôme ou titre de niveau V ;
– par la formation professionnelle continue pour des adultes déjà engagés dans la vie professionnelle.

La durée de la formation (400 h minimum), déterminée selon la voie de formation, peut être modifiée par une procédure de positionnement, qui permet à un candidat de bénéficier, par décision du recteur, en fonction de ses diplômes, de ses études ou de son expérience professionnelle, d’un allongement ou d’une réduction de la durée de sa formation.
Peuvent se présenter à l’examen les candidats qui :
– ont exercé une activité professionnelle pendant une durée de 5 ans, réduite à 2 ans s’ils justifient d’un CAP ou de tout autre diplôme ou titre de niveau V, (l’activité professionnelle sous contrat d’apprentissage est prise en compte) ;
– justifient, par ailleurs, d’une durée de formation de 400 heures par la voie de la formation professionnelle, de 400h/an par la voie de l’apprentissage.

En outre, toute personne ayant exercé une activité bénévole ou salariée pendant au moins 3 ans dans le champ du diplôme peut demander à faire valider les acquis de son expérience (article L. 335-5 du code de l’éducation).

Où suivre ces formations ?
Textes réglementaires
Articles D337-95 à D337-124 du Code de l’éducation, relatifs aux dispositions réglementaires du brevet professionnel